La cruralgie : quelles sont les causes ?

La cruralgie désigne un trouble qui se traduit par l’inflammation ou la compression du nerf crural. Il se manifeste par une douleur lombaire se propageant aussi sur les cuisses, et même les pieds. Il se peut même que l’affection provoque le mal de dos. Proche de la sciatique, elle est liée à la compression de ce nerf par les disques intervertébraux lombaires et peut être paralysante.

Quelles sont les causes de la cruralgie ?

Les causes de la cruralgie varient d’une personne à l’autre. Elles sont d’ailleurs assez variées. La hernie discale en fait partie. Sa formation est actionnée par une hyperpression au niveau du disque intervertébral. Celui-ci joue un rôle clé dans l’amortissement des chocs et l’assouplissement de la colonne vertébrale. La hernie discale n’est cependant pas synonyme de cruralgie et de mal de dos.

Les patients souffrant d’arthrose peuvent également être concernés par la cruralgie. Cette maladie peut, en effet, engendrer une irritation du nerf et un hématome au niveau du psoas. Cela provoque bien évidemment la compression du nerf fémoral. Chez certaines personnes, elle se produit spontanément tandis que chez d’autres, elle est post-traumatique. Les patients qui ont fait un surdosage de traitement anticoagulant, également connu sous le nom d’antivitamine K, sont aussi sujets à la cruralgie.

Chez les femmes ménopausées, la cruralgie résulte d’une ostéoporose liée à un tassement vertébral. Cette douleur peut aussi être provoquée par un traumatisme à la suite d’un accident ou d’une simple chute.

Par ailleurs, il arrive que la cruralgie survienne en raison d’une arthrose lombaire. Cette affection est une douleur chronique actionnée par la dégénérescence des disques intervertébraux. Dans ce cas précis, elle est alors liée à l’âge ou à la dégradation des disques due à l’usure.

Enfin, il est possible que cette affection résulte d’une tumeur cancéreuse au niveau du rachis, mais c’est vraiment très rare. Il peut aussi s’agir d’une métastase osseuse. Dans les deux cas, la douleur est encore plus grave au repos.

Comment bien traiter la cruralgie ?

De nombreux traitements destinés à soulager la cruralgie existent. En général, le médecin de garde à Paris prescrit des médicaments comme les anti-inflammatoires non stéroïdiens ainsi que des décontractants musculaires. Ils sont à consommer dès que les premiers symptômes commencent à apparaître. Si cela n’a pas beaucoup d’effet sur la douleur et le mal de dos, le médecin va augmenter les doses ou proposer des anti-inflammatoires à base de morphine. Le patient doit également rester au lit pendant au moins deux semaines.

Les médicaments peuvent être associés à des traitements dans un cabinet de rhumatologue. D’ailleurs, dans certains cas, une rééducation est indispensable pour retrouver la forme. Cela se déroule chez le kinésithérapeute. Le but est également de bien muscler le dos, de soulager les douleurs au niveau des vertèbres et d’adopter les bonnes postures en position assise ou debout.

Toujours pour soulager la grosse douleur, recourir à l’ostéopathie est recommandé, surtout dans le cas d’une cruralgie liée à une hernie discale. Et dans certains cas plus graves, la chirurgie peut être prescrite en dernier recours.